Vous êtes ici

L'Argentine ratifie l'Accord sur la facilitation des échanges

L'ambassadeur d'Argentine auprès de l'OMC, Amb. Hector Marcelo Cima, a présenté l'instrument d'acceptation de son pays au Directeur général de l'OMC Roberto Azevêdo le 22 janvier. Cela fait de l'Argentine le 128ème membre de l'OMC à avoir ratifié l'accord.


"La ratification par l'Argentine de l'Accord sur la facilitation des échanges témoigne de notre attachement aux réformes visant à instaurer un environnement fiable, productif et durable pour la croissance, l'emploi et le développement", a déclaré l'Ambassadeur Cima. "Il s'agit également d'un geste ferme de soutien au multilatéralisme et à l'objectif commun de poursuivre un commerce équitable fondé sur des règles claires", a-t-il déclaré.
L'Argentine a précédemment soumis ses notifications de catégorie ABC, décrivant les dispositions de l'Accord qu'elle entend mettre en œuvre peu après la ratification.

L'une des conséquences immédiates de l'entrée en vigueur de l'AGT est que tous les pays développés membres de l'OMC commenceront à appliquer toutes les dispositions de fond de l'Accord à compter de sa date d'entrée en vigueur. Les pays en développement et les pays les moins avancés (PMA) commenceront également à appliquer les dispositions de fond de l'AGT qu'ils ont indiqué être en mesure de le faire à partir de la date d'entrée en vigueur; ces engagements sont énoncés dans les notifications de catégorie A que 106 membres ont soumises à ce jour.

L'AGT a un énorme potentiel de réduction des coûts commerciaux, ce qui a pour effet de stimuler les échanges entre pays et d'augmenter les revenus mondiaux. Selon les études de l'OCDE, la mise en œuvre de l'AGT pourrait réduire les coûts du commerce mondial de 12,5 % à 17,5 %.  Les exportations des pays en développement devraient croître entre 14 et 22 %, tout en se diversifiant.  Les entreprises sont plus susceptibles de devenir plus rentables, ce qui devrait encourager l'investissement intérieur.  En outre, les investissements étrangers directs sont susceptibles d'être attirés par les pays qui mettent pleinement en œuvre l'AGT.  Enfin, l'accroissement des échanges commerciaux se traduit par de meilleures perspectives d'emploi pour les travailleurs et une meilleure perception des recettes par le gouvernement.

  • L'ambassadeur d'Argentine, Amb. Hector Marcelo Cima, présente l'instrument d'acceptation de son pays au Directeur général de l'OMC Roberto Azevêdo le 22 janvier