Vous êtes ici

Selon l’OCDE "le coût des échanges internationaux pourrait baisser de façon spectaculaire si les pays mettent en œuvre l’Accord sur la facilitation des échanges (AFE)"

La mise en œuvre de l’Accord sur la facilitation des échanges de l’OMC (AFE) pourrait se traduire par une baisse de 12,5 % à 17,5 % du coût des échanges dans le monde, une baisse dont les pays en développement seraient les principaux bénéficiaires.

Selon l’édition 2015 des Indicateurs de facilitation des échanges (IFE) élaborés par l’OCDE, les pays qui mettront en œuvre l’Accord sur la facilitation des échanges dans son intégralité verront le coût de leurs échanges baisser de 1,4 à 3,9 points de pourcentage de plus que ceux qui n’appliqueront que les prescriptions minimales de l’Accord. C’est dans les pays à faible revenu et les pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure que les possibilités de réduction du coût des échanges sont les plus importantes.

Le coût des échanges englobe l’ensemble des coûts tarifaires et non tarifaires, dont le transport, les coûts liés aux procédures aux frontières et à la distribution locale, encourus entre le producteur dans un pays et l’utilisateur final dans un autre pays.

La dernière édition des Indicateurs de facilitation des échanges de l’OCDE fournit l’évaluation la plus récente de l’impact de l’Accord sur la facilitation des échanges. Les Indicateurs sont conçus pour éclairer les pouvoirs publics sur les mesures envisageables pour améliorer les procédures aux frontières, réduire le coût des échanges, stimuler les flux commerciaux, et tirer de plus grands bénéfices du commerce international. Ils permettent d’identifier les domaines devant faire l’objet de mesures et d’évaluer l’impact potentiel des réformes après leur mise en œuvre.

EN SAVOIR PLUS